Julien BOULIER - MUSIQUE


BREST-ASIE, Regards sur une collection, présentation [Publié le 2004-06-20 17:29:36]



BREST-ASIE Regards sur une collection

Au Musée des Beaux-Arts de Brest, du 27 mai au 3 octobre 2004-06-20 BREST-ASIE, regards sur une collection propose aux visiteurs de découvrir un ensemble de plus de 800 pièces d’Extrême-Orient qui n’a pas été présenté depuis la seconde Guerre Mondiale. Une part de l’histoire de Brest transparaît à travers ces objets souvenirs, en partie rapportés par des officiers de marine brestois au cours de leurs campagnes en mer de Chine de la fin du 19 ème et du début du 20 ème siècle.

Dans le cadre de l’année de la Chine, le musée des Beaux-Arts de Brest et les étudiants de la Maîtrise des Sciences et Techniques à« métiers de l’exposition à » de l’Université Rennes 2 - Haute-Bretagne, ont choisi de faire revivre cette collection en organisant ; de mai à octobre 2004, une exposition accompagnée d’une publication et d’un ensemble d’animations.

Une collection retrouvée :

Cette collection rappelle une page de l’histoire des relations maritimes entre brest et l’Extrême-Orient : parmi les donateurs figurent le gendre du vice-amiral Cécille qui eut un rôle diplomatique important sous louis-Philippe, ou l’amiral Réveillère, connu aussi des Brestois sous le nom de Paul Branda. On y trouve des porcelaines, des bronzes, des laques, des ivoires, des estampes et carnets de dessins qui forment un éventail des objets couramment rapportés. Certaines pièces relèvent d’une belle facture : ainsi un coffret réalisé à l’intention de la Reine Marie - Amélie au milieu du 19ème siècle, ou une armure de samoura௠et une série d’estampes japonaises léguées par M. Layrle en 1956.

Du bazar aux Beaux-Arts, l’évolution des regards...

L’exposition présente l’évolution des regards portés par les Occidentaux sur ces objets d’Extrême-Orient. De la boutique asiatique au musée, en passant par le salon particulier et les Expositions Universelles, le visiteur découvre leur parcours à travers le temps et l’espace.

Le à« décor exotique à » que représentait au 19ème siècle la Chine ou le Japon est suggéré par l’évocation d’une à« bazar à » asiatique dans une concession française d’Extrême-Orient, o๠les marins en campagne achetaient des objets produits pour les Occidentaux. Ces objets-souvenirs sont encore présents dans nombre de foyers brestois : des témoignages autour de ces voyageurs au long-cours du siècle dernier rappellent les mémoires familiales dont ils sont porteurs.

Au 19ème siècle, l’engouement pour les à« chinoiseries à » et les à« japoneries à » se développe en Occident, porté notamment par les Expositions Universelles. A Paris, des boutiques spécialisées puis les grands magasins proposent des objets d’arts ou des à« curiosités à » asiatiques. Des catalogues et illustrations, un ensemble de porcelaines acheté au Printemps en 1919, ainsi qu’un intérieur de salon évoquent ces lieux de diffusion qui sont à l’origine de nombreux fonds de musées.

Au musée de Brest, une salle était avant la seconde guerre mondiale consacrée à la collection du commissaire de marine Danguillecourt. Composée de plus de 700 pièces, elle fur augmentée en 1923 d’un dépôt du musée naval du Louvre, lors d’une exposition organisée en soutien aux sinistrés d’un tremblement de terre au Japon. L’accumulation caractérisait les présentations dans l’ancien musée créé en 1875, détruit en 1941, dont ces collections asiatiques et quelques archives éparses constituent les traces les plus importantes. Aujourd’hui, c’est un regard sélectif que le musée porte sur quelques pièces, très documentées ou remarquées pour leurs références dans l’histoire de l’art occidental comme les estampes. Des modes de présentation contrastés rappellent ici ces évolutions de la muséographie au cours du 20ème siècle.

Un ouvrage illustré de 80 pages :

Un ouvrage est édité à l’appui de l’exposition. Chercheurs et conservateurs y apportent leur contribution, évoquant tout à tout l’histoire des collections asiatiques du musée, celle de la marine brestoise en mer de Chine au 19ème siècle, l’Extrême - Orient chaez quelques écrivains, le japonisme au musée de brest, ou la symbolique des décors de porcelaines chinoises.

Suivent les reproductions commentées d’une sélection d’objets représentatifs de la collection du musée. Une dernière partie, associant le scénario et sa mise en place, permet de garder trace de l’exposition et des réflexions qui l’ont construite.

Les animations :

L’exposition est accompagnée d’un programme d’animations s’adressant à différents publics : visites guidées, animations pédagogiques, conférences et projections de films (sous réserve). Animation gratuite, comprise dans le billet d’entrée.

Une coproduction originale :

Cet événement est une coproduction de l’Université Rennes 2 - Haute Bretagne et du musée des Beaux-Arts de Brest. L’ensemble de ce projet est conçu, réalisé et mis en oeuvre par les étudiants de la promotion patrimoine 2002-2004 de la Maîtrise des Sciences et Techniques à« métiers de l’exposition à ».

Université Rennes 2 - Haute-Bretagne MST à« métiers de l’exposition à » Place du recteur Henri Le Moal - 35043 RENNES Cedex Tél. 02 99 14 15 72 Mst2_patrimoineahoo.fr

Un événement inscrit dans l’actualité :

L’exposition s’inscrit dans le cadre de l’ à »Année de la Chine à » et figure à ce titre au calendrier des manifestations nationales.

Rappelant les anciennes relations maritimes entre Brest et l’Asie, elle accompagnera aussi la manifestation à« Brest 2004 à » qui aura lieu au mois de juillet.

Comité scientifique :

- Françoise Daniel, conservatrice en chef du Musée des Beaux-Arts de Brest
- Yveline PALLIER, consultant culturel, maître de conférences associé à l’Université Rennes 2
- Louis ANDRE, maitre de conférence à l’Université Rennes 2
- Stéphane THOMMERET ; agence de création graphique HOKUS POKUS, Rennes
- Yves KNEUSE, architecte scénographe, Agence AçD Design, Lannion

Informations pratiques :

Musée des Beaux-Arts 24, rue Traverse 29200 BREST tél : 02 98 00 87 96 musee-beaux-artslub-brest.fr

Dates : 27 mai au 3 octobre 2004-06-20 Horaires : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h Fermeture le dimanche matin, le mardi et les jours feriés Ouverture le 14 juillet et le 15 aoà »t Entrée : 4 euros (accès collection permanente et exposition) Tarif réduit : 2,50 euros Gratuit le premier dimanche du mois

Réservation obligatoire pour les animations - Accueil des groupes sur rendez-vous (contact musée)

Contacts Presse : Paula FOURDEUX - Attachée de presse, direction de la communication Ville de brest, Tél 02 98 00 86 09 / 06 87 69 61 37 email : paula.fourdeuxairie-brest.fr Frnçoise DANIEL - Conservatrice du musée. Tél. 02 98 00 87 96 email : françoise.danielub-brest.fr Charlotte PIQUET et Angéline ROLLO T à »l. 02 99 14 15 72 (jusqu’à mi-juin) email : mst2_patrimoineahoo.fr


Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)