Julien BOULIER - MUSIQUE


Jeanne d’Arc au Bà »cher [Publié le 2005-02-20 22:41:57]



Oratorio dramatique sur un texte de Paul Claudel

Distribution :

Rôles parlés : Jeanne d’Arc, Frère Dominique, er 1er récitant (Héraut III, l’âne, Bedford, Jean de Luxembourg, Heurtebise, Un paysan), 2ème récitant (L’appariteur, Regnault de Chartres, Guillaume de Flavy, Perrot, Un prêtre), la mère aux tonneaux (une voix de femme dans le choeur).

Rôles chantés : la vierge (soprano) ; Marguerite (Soprano) ; Catherine (Contralto) ; une voix, porcus, héraut I, le clerc : ténor solo ; une voix, héraut II, un autre paysan (parlé) : basse solo ; une voix d’enfant.

Choeur mixte

Choeur d’enfants

Composition de l’orchestre :

2 flà »tes(dont une petite flà »te)

2 hautbois

1 clarinette piccolo en mib

1 clarinette en sib

1 clarinette basse en sib

3 saxophones alto en mi b

3 bassons

1 contrebasson

1 trompette piccolo en ré

3 trompettes en ut

3 trombones

1 trombone basse (à défaut : tuba)

2 pianos

timbales

batterie (2 éxécutants)

célesta

ondes Martenot (1 éxécutant)

Cordes

Durée d’éxécution : 1 heure 20

Paroles baryton prologue :

Ténèbres, Ténèbres,

Ténèbres, Ténèbres,

Aaaa

Ténèbres, Et la France était inane et vive

Ténèbres, Aaaa

Et les ténèbres couvraient la face du royaume ,

Et la France était inane et vide

Et l’Esprit de Dieu planait sur le chaos des âmes et des coeurs

Ténèbres, Ténèbres,

Ténèbres

Et la France était inane et vide et les ténèbres

couvraient la face du royaume !

Toi, de la gueule du lion et de la mai ndes unicornes

Sauve-nous, Eli, Fortis, Ischyros

Toi de la gueule du lion et de la main des unicornes,

Sauve-nous, Eli, Fortis, Ischyros

Il y eut une fille appelée Jeanne

Il y eut une fille appelée Jeanne !

Est-ce que la terre enfantera en un seul jour ?

Et tout un peuple sera - til engendré un un même temps ?

Du fond de l’engloutissement, j’ai élevé mon âme vers toi, Seigneur

Fille de Dieun va va va

Fille de Dieu, va va va !

Fille de Dieu va va va !

Fille de Dieu va va va

Cet amour qui nous unit à nos frères

Qui qui qui sera capable de nous en séparer ?

pas la violence ni le découragement

ni la fraude ni l’exactitude ni la profondeur

Et la France était inane et vide et les ténébres

Couvraient la face du royaume

De profundis, de profundis clamavi ad te Domine Domine

quis sustinebit


Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)