Julien BOULIER - MUSIQUE


Prise de conscience par le mouvement : Moshe Feldenkrais [Publié le 2004-02-27 16:03:27]



Prise de conscience par le mouvement : Moshe Feldenkrais traduit de l’anglais par Madeleine Evans

Voici comment Moshe Feldenkrais avait l’habitude de présenter son travail.

"Ce que je recherche, ce ne sont pas des corps flexibles, mais des cerveaux flexibles."

Par sa structure, l’Homme est proche de l’animal. Mais c’est l’animal le plus évolué, et c’est un être humain par le fonctionnement de son système nerveux. La main d’un homme diffère assez peu de celle d’un singe - dans la position et le mouvement du pouce - mais le système nerveux de l’homme lui permet d’utiliser les muscles et les os de sa main pour faire ce qu’un singe anthropoà¯de ne peut réaliser : des mouvements fins de manipulations spécifiquement humaines, comme écrire, jouer d’un instrument, compter des billets de banque, réparer une montre, ou faire la mise au point d’un microscope.


Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)