Julien BOULIER - MUSIQUE


les neuf Muses [Publié le 2004-05-23 10:28:21]



Calliope : La poésie épique

Clio : L’histoire

Erato : La poésie lyrique

Euterpe : La musique

Melpomène : La tragédie

Polymnie : L’art d’écrire et la pantomime

Terpsichore : La danse

Thalie : La comédie

Uranie : L’astronomie

http://membres.lycos.fr/mythesgrecs/muses.htm

Les neuf muses

Calliope : Calliopé "à la belle voix"

La première des Muses, auxiliaire d’Apollon musagète dont elle est une des épouses. Muse de la poésie épique, et quelquefois de l’éloquence, couronnée d’or indiquant, selon Hésiode, sa suprématie sur les autres Muses. Elle tient un stylet, des tablettes, parfois une trompette. Protectrice des poètes et des orateurs, elle tient un livre et un poinçon de métal. A ses pieds se trouvent L’Iliade, L’Odyssée et L’Enéide, les poèmes immortels d’Homère et de Virgile. Elle est aussi parfois considérée comme la mère d’Orphée, des Sirènes, de Rhésos et de Linos.

Clio : Clio "Célèbre"

Née, comme ses huit soeurs, les Muses, de l’union de Zeus et Mnémosyne, la Muse de l’histoire porte une couronne de laurier. Elle tient dans la main droite une trompette, pour proclamer les hauts faits, une cithare, pour chanter les exploits d’un héros, ou encore une clepsydre, emblème de l’ordre chronologique des événements. Elle se tient debout ou assise, lisant un rouleau de papier ou se penchant vers une pile de livres. Son nom vient d’un mot grec qui signifie fêter, célébrer pour chanter la gloire des guerriers et la renommée d’un peuple.

Erato : Erato "Aimable"

La Muse de la poésie lyrique, porte une couronne de myrte et de roses. Son nom vient du mot amour. D’une main, elle tient une lyre symbole de l’harmonie cosmique, et de l’autre un plectrum, petite baguette qui permet de pincer les cordes. Elle est souvent accompagnée d’un Cupidon ailé, avec son arc et son carquois. Elle présente une certaine analogie avec Vénus, par les signes de passion et les mouvements voluptueux que les artistes grecs lui prêtent (préside aux noces).

Euterpe : Euterpé "Charmante"

Couronnée, comme ses soeurs, de fleurs, la Muse de la musique dont le nom signifie "la bien plaisante" tient des partitions. Elle est entourée de hautbois et d’une flà »te, ou même d’autres instruments. Parfois elle danse et chante les dieux, pour réjouir leur coeur. Elle accompagnait le cortège de Dionysos. Elle a avec lui, inventé le dithyrambe (source du théâtre).

Melpomène : Melpoménè "la Chanteuse"

La Muse de la tragédie ne pouvait qu’avoir l’air sérieux. Très belle, elle porte de superbes vêtements. Sur la tête, une couronne de pampre de vigne, aux pieds des cothurnes, chaussures montantes à semelle très épaisse. Sa main droite tient un masque tragique ou un poignard ; la gauche, des sceptres et des couronnes qu’elle remettra aux vainqueurs.

Polymnie : Polymnia "aux chants multiples"

La Muse de l’art d’écrire et de la pantomime est comme ses soeurs couronnée, mais de perles. Habillée de blanc, elle est debout et accoudée dans une attitude pensive. On la disait inspiratrice des hymnes sacrés. Elle est aussi parfois la mère de Triptolème, d’Orphée et d’Eros.

Terpsichore : Therpischoré "qui séduit par la danse"

La Muse de la danse est une jeune fille vive, enjouée, couronnée de guirlandes et vêtue d’une robe souple, qui marche légèrement en jouant de la harpe. On lui attribue parfois la maternité des Sirènes.

A partir du Vème siècle avant J.-C. on la considère uniquement comme la muse de la poésie lyrique, des choeurs dramatiques et de la danse.

Thalie : Thalia "La Florissante"

Couronnée de lierre et chaussée de brodequins, des chaussures de peau qui couvrent le pied et le bas de la jambe, elle tient à la main un masque comique. D’origine champêtre, elle présidait à la poésie légère et à la comédie. (le même nom est porté par une des Charites, ou encore une des Néréides).

Uranie : Ourania "La Céleste"

La Muse de l’astronomie a une couronne d’étoiles et une robe couleur d’azur. Elle tient d’ordinaire dans sa main gauche une sphère céleste sur laquelle elle désigne à l’aide d’un compas les positions respectives et les évolutions des astres. Autour d’elle apparaissent aussi divers instruments de mathématiques.


Réagir

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)